octobre 24, 2021

MEDIAS-LIBRES

MEDIAS-LIBRES

Policiers sur le terrain “doublés”

1 0
Read Time:2 Minute, 30 Second

Les rapports de l’IGPN rendus publics, budget: les annonces de Macron au “Beauvau de la sécurité” 14/09/2021 à 13h24 Mis à jour le 14/09/2021 à 14h22.

En déplacement à Roubaix, Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces dans le cadre du “Beauvau de la sécurité”. Voici ce qu’il faut retenir. Il était attendu sur ce thème: ce mardi marque une séquence policière pour Emmanuel Macron, depuis Roubaix, dans les Hauts-de-France, pour conclure le “Beauvau de la sécurité”. Après plus de sept mois de réflexion, le chef de l’Etat a ainsi fait quelques annonces-clés devant des élèves policiers, des élus, des magistrats et des citoyens.

Comme je vous l’annonçait dès ce mardi matin, Emmanuel Macron a ainsi déclaré qu’il souhaitait une “simplification drastique” de la conduite des enquêtes, une réforme qui devra être précisée dans le cadre des Etats généraux de la justice, dont l’ouverture est prévue prochainement. Il faut “repenser les grands équilibres de la procédure pénale”, a ajouté le chef de l’Etat à Roubaix où il clôture le Beauvau de la sécurité, en demandant au Garde des Sceaux de lui proposer “d’ici trois mois”, “des mesures très concrètes”. Emmanuel Macron a également annoncé la mise en place d'”une instance de contrôle parlementaire des forces de l’ordre”, en réponse aux critiques visant l’IGPN et l’IGGN (police et gendarmerie) dont les rapports seront désormais “rendus publics”. “Nous devons tendre à l’irréprochabilité (…) Quand il y a des fautes, elles doivent être sanctionnées, quand on aime nos forces de l’ordre, on ne leur passe pas tout”, a souligné le chef de l’Etat en présentant les conclusions du Beauvau de la Sécurité: “Voilà pourquoi je proposerai aux présidents des chambres parlementaires que, sur le modèle de la délégation parlementaire au renseignement, soit créée une instance de contrôle parlementaire des forces de l’ordre qui pourra procéder à l’évaluation de leur action”. “Plus de bleu”

Le chef de l’Etat a également indiqué vouloir doubler sur dix ans” la présence de policiers sur le terrain, ainsi que ” la mise en place des “plaintes en ligne dès 2023”. A Roubaix, le chef de l’Etat, a répété vouloir “plus de bleu” dans la rue. Les policiers auront un “centre de formation” sur le maintien de l’ordre a-t-il ainsi précisé. Ce centre, basé en région parisienne, sera à l’image de celui existant déjà pour les gendarmes à Saint-Astier (Dordogne).Pour cela, Emmanuel Macron a mis 500 millions d’euros pour la mise en œuvre du Beauvau de la sécurité dès 2022. Le budget du ministère de l’Intérieur serait ainsi augmenté de 1,5 milliard d’euros en 2022.Enfin, les policiers auront un nouveau “polo modernisé” et un calot au lieu de la casquette à partir du premier trimestre 20223. Ce nouvel uniforme, fabriqué en France et élaboré après un appel aux écoles de mode et de design, fait partie “de la considération que nous vous devons,” a dit le chef de l’Etat en conclusion du “Beauvau de la sécurité”.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

X